Comment devenir ATSEM : zoom sur le métier et les conditions d’accès

Comment-devenir-ATSEM-image-320px

Le métier lié à l’accueil et garde d’enfants vous passionne ? Vous pouvez devenir professionnel de la petite enfance en tant qu’Agent Territorial Spécialisé des écoles Maternelles (Atsem). Vous mettez ainsi en œuvre vs compétences acquises en assistant les enseignants des écoles maternelles. Le métier est accessible à toutes personnes ayant réussi le concours dans l’univers de la fonction publique territoriale.

Ses principales missions

Les Agents mettent généralement en application leurs compétences au sein des écoles maternelles, plus précisément auprès des jeunes enfants de 2 à 5 ans. Ils peuvent se charger de plusieurs classes, selon l’organisation des écoles. Leurs principales missions sont généralement définies par les cinq points suivants :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
  • assister le personnel enseignant en matière d’accueil et soins d’hygiène des enfants ;
  • préparer et entretenir les matériels utilisés par les jeunes enfants ;
  • aider les enfants durant certaines activités de la journée comme le temps scolaire, l’accueil du soir et la cantine ;
  • assister l’enseignant en matière pédagogique ;
  • entretenir et nettoyer les locaux.

Le métier d’Agent territorial spécialisé des écoles maternelles est un métier accessible par concours de catégorie C. Le spécialiste travaille généralement au sein des petites sections des écoles maternelles. Durant les vacances scolaires, il est recruté au sein des centres de loisirs où il se charge les mêmes tâches qu’auprès des écoles maternelles. La durée de travail d’un ATSEM est, dans ce cas, limitée à 35 heures par semaine et ne doit pas dépasser les 10 heures par jour. Toutefois, c’est au Maire de définir son emploi du temps.

Signalons qu’il est réservé aux enseignants de répondre et résoudre les divers questions et problèmes mis en exergue par les parents. Par contre, l’ATSEM peut participer aux sorties des jeunes enfants. Face à une blessure légère, il peut intervenir rapidement en effectuant les gestes de premiers soins adaptés, mais uniquement sous l’assistance de l’enseignant. Ses congés annuels correspondent généralement aux vacances scolaires.

Une atsem ne se charge pas des fonctions pédagogiques. Étant toujours sous la responsabilité de l’enseignant, elle ne peut pas prendre de décision seule. Elle doit tenir son responsable au courant de tous les éventuels problèmes et remarques sur un enfant. Elle doit également informer l’enseignant si elle remarque d’autres difficultés comme :

  • les comportements de maltraitance ;
  • les problèmes de santé ;
  • les problèmes économiques ;
  • les difficultés sociales d’une famille.

La discrétion est ainsi une qualité imposée pour devenir Atsem. En tout, son rôle est bien défini : il ne consiste pas à remplacer le professeur, mais de l’assister durant les activités pédagogiques. Elle travaille donc avec l’enseignant et veille à ce que les activités des jeunes enfants durant toute la journée se déroulent à la meilleure manière.

En ce qui concerne les statistiques, près de 60 000 Atsem travaillent en France actuellement, dont l’âge moyen correspond à 49 ans.

Que faire pour devenir ATSEM ?

Toutes personnes souhaitant devenir ATSEM doivent réussir le concours de la fonction publique territoriale. Sa forme varie généralement selon le parcours et l’expérience de chaque candidat, dont :

  • les titulaires du CAP petite enfance (Plus d’information sur le CAP petite enfance sur ce site) et les mères de 3 enfants peuvent participer au concours externe ;
  • les fonctionnaires avec, au moins, deux ans d’expériences dans le domaine de la petite enfance sont conseillés de passe le concours interne ;
  • les personnes (qui ne sont pas fonctionnaires) ayant 4 années d’expérience dans le domaine de la petite enfance peuvent opter pour le troisième concours.

Les conditions requises

Il est inéluctable que les personnes qui n’ont pas les qualités nécessaires pour devenir ATSEM rencontreront de difficultés pendant l’exercice du métier ou ne réussiront pas le concours. En effet, il faut qu’un professionnel en assistance d’enseignant :

  • aime les enfants ;
  • soit patient ;
  • doté du sang froid ;
  • soit disponible ;
  • soit une personne organisée.

Le travail lié à l’assistance des jeunes enfants est loin d’être facile. Il requiert à la fois douceur et fermeté afin de procurer à chaque enfant l’épanouissement et l’autonomie. Il faut, par ailleurs, que l’ATSEM soit en bonne santé. Certaines vaccinations sont ainsi imposées, avant d’exercer le métier, comme :

  • le BCG ;
  • l’Hépatite B/A ;
  • la rubéole (plus d’information sur cette maladie ici).
  • Documentation gratuite CAP Petite Enfance

Réagir à cet article :

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*