Obtenir la VAE auxiliaire de puericulture : déroulement et prérequis

VAE-auxiliaire-de-puericulture-image-320px

Dans le cas où vous disposez de trois années d’expérience professionnelle dans le domaine de puériculture, mais vous n’avez pas encore le diplôme d’état, la validation des acquis de l’expérience pourrait vous intéresser. Toutefois, les compétences acquises doivent être en relation directe avec les soins des enfants et conseils aux mamans. À noter que cette VAE est dictée par le décret du 16 janvier 2006 (plus d’information sur ce decret). Elle requiert ainsi des critères bien définis.

Les expériences prises en compte dans le cadre de la v.a.e

Nombreux sont ceux qui souhaitent devenir détenteurs du diplôme d’etat d’auxiliaire de puériculture par le biais de la vae auxiliaire de puericulture. Seules les personnes ayant déjà travaillé auprès des jeunes enfants peuvent soumettre une demande de validation. En effet, les domaines d’activité pris en compte dans le cadre de cette vae sont :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
  • l’aide à infirmière ou l’assistance puéricultrice. Dans cette structure, les candidats ont réalisé de soins et d’accompagnement des enfants durant les activités courantes ;
  • l’entretien des locaux et des équipements des jeunes enfants ;
  • le suivi de l’état de santé et du développement du bébé ;
  • l’accueil de l’enfant et la transmission d’informations.

Dans le cas où ces activités ont été exercées durant les 12 années précédant votre demande, vous avez une forte chance de raccourcir la formation vers le diplôme d’etat d’auxiliaire de puériculture. Signalons qu’en matière de VAE, les stages et les périodes de formation sont exclus.

Que faire si la demande est recevable ?

Le jury étudie le dossier de chaque candidat incluant les preuves de ses expériences professionnelles. Si sa décision indique que la demande est recevable, le prétendant doit participer à une formation durant 70 heures, dont les objectifs sont de :

  • renforcer les capacités concernant tous les éléments en lien avec la fonction ;
  • rappeler les acquis ;
  • identifier les détails du métier ;
  • évaluer les aptitudes ;
  • développer les capacités en matière de travail en équipe.

Il faut ensuite entamer l’étape suivante de la validation des acquis de l’expérience, dont la constitution du livret 2. C’est à partir du contenu de ce dossier que le jury détermine si le candidat dispose des compétences exigées. Le dossier inclut votre expérience avec d’amples informations sur différents modules. On peut citer les compétences en matière de :

  • accompagnement des enfants durant les activités de la vie courante et d’éveil ;
  • évaluation de l’état d’une personne ;
  • application de soins dans un domaine médicalisé ;
  • prise en charge d’une personne ;
  • communication à l’égard des personnes handicapées ou aidées ;
  • entretien des équipements et des locaux ;
  • transmission d’informations en vue de continuité de soins ;
  • organisation du travail dans une équipe.

La rédaction du livret 2 requiert ainsi plus d’attentions, afin de persuader les membres du jury. Les instituts de formation au module obligatoire assistent les candidats durant cette étape. Lors de la réalisation de cet important dossier, vous pouvez également demander des conseils auprès d’un IFPA ou GRETA (plus d’infrmation sur leur site internet).

L’entretien avec le jury

Le passage devant le jury pour un entretien fait également partie des étapes importantes de la validation des acquis de l’expérience. Durant ce processus, le jury analyse les capacités et motivations de chaque candidat. Après cet entretien, il est possible de bénéficier d’une validation totale. Si celle-ci est partielle, le candidat a encore 5 ans pour décrocher les compétences restantes.

Les bénéficiaires de la VAE CAP petite enfance

Après le passage de la vae diplôme d’etat, l’auxiliaire de puériculture est classé catégorie C. Selon le décret du 28 août 1992, il assure les soins d’hygiène et de sécurité des jeunes enfants. Assurer le confort du bébé ainsi que celui de sa mère fait également partie des rôles des diplômés. Ils accompagnent les mères et leurs petits durant les actions de la vie courante comme la toilette du bébé, les repas et les activités d’éveil. Ils participent également aux jeux d’animation, dont les jeux et loisirs des enfants. En outre, l’auxiliaire de puériculture peut travailler comme assistant d’une sage femme ou d’un durant les soins.

Ce professionnel de la puériculture se charge, par ailleurs, de recueil des informations en lien avec l’état de santé de la mère et du bébé. L’entretien des locaux et des matériels fait également partie de ses tâches. Il applique ses compétences à travers différents lieux notamment :

  • les crèches ;
  • les haltes-garderies ;
  • les services de protections des enfants.
  • Documentation gratuite CAP Petite Enfance

Réagir à cet article :

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*